jeudi, 21 décembre 2017 08:55

Le vélo, oui mais à condition de pédaler dans le bon sens

Un rapport remis aujourd'hui à la ministre des Transports préconise de rendre obligatoire l'indemnité kilométrique vélo (IKV). L’objectif serait d'atteindre 1,4 million de salariés cyclistes en 2022, contre 700 000 aujourd'hui.

En termes de santé publique, les bienfaits du vélo et de l’activité sportive sont indéniables. Des études récentes indiquent que, dans les entreprises concernées, cette mesure aurait fait baisser les arrêts maladie jusqu'à 15%.

Si la CPME encourage la pratique du vélo comme moyen de locomotion pour les salariés, elle souhaite néanmoins qu'il soit conservé au versement de cette indemnité un caractère optionnel au libre choix de l'employeur, pour les entreprises de moins de 250 salariés.

L'IKV obligatoire engendrerait des coûts supplémentaires, directs et indirects, pour les PME/TPE. La CPME demanderait donc, à tout le moins, qu'elle soit déductible du versement transport dans les zones urbaines.

Toutes nos propositions sur la mobilité à lire ici

Partenaires et soutiens

 

  • LogoA3C 01
  • Logo AG2R 01
  • logo agefos
  • logo apivia
  • Sans titre
  • Logo EDF 01
  • logo groupama
  • logo gsc
  • logo rupella
  • logo btp
  • LogoCESO 01
  • logo digitalBay
  • Logo PSE 01
  • Logo TEF 01
  • Logo UCER 01
  • Logo CDA 01
  • Logo Rochefort 01
  • Logo CCI LR 01
  • Logo CCI Rochefort 01
  • Logo Pole metropolitain 01
  • Logo CMA 01
  • Logo Prefecture 01
  • logoSMV 01
  • Logo CDA Royan 01
  • Logo CDA Saintes 01
  • Logo CdC Ile de re 01
  • Logo CdC Oleron 01
  • Logo CdC Surgeres 01